Laurent Pottier
Turenas (1972) de John Chowning, vers une version interactive

Capture_d_ecran_2011-05-11_a_10-41-59.png

Accéder à l’article

Nous décrivons le portage de la célèbre pièce de John Chowning, « Turenas », (pièce pour bande magnétique quadriphonique datant de 1972) vers un dispositif temps réel pour quatre instrumentistes, permettant une interprétation des sons électroniques. Dans un premier temps, nous donnons une description de la pièce, puis nous présentons les instruments (synthèse FM et spatialisation) que nous avons mis au point dans Max/MSP pour la reproduire. Nous indiquons en outre les caractéristiques des principaux sons utilisés dans la pièce puis nous discutons de certains choix que nous avons dû effectuer pour adapter cette pièce, initialement pour bande magnétique, pour la faire jouer par des interprètes.

Nous précisons quelques-uns des paramètres que nous avons choisi de contrôler en temps réel et quelles interfaces gestuelles doivent être utilisées pour le faire. Nous présentons une première version de la partition que nous avons écrite pour l’occasion, et qui pose diverses questions comme celle de la représentation de distributions aléatoires de hauteurs ou celle des graphes de spatialisation.

—-

We describe a transformation of « Turenas », a famous piece composed by John Chowning (for quadriphonic tape, composed in 1972), for a real-time system and four performers allowing real-time interpretation of electronic sounds. First we give a description of the piece, and then we present the instruments (FM synthesis and spatialization) developed in Max/MSP for its realization. We indicate also the characteristics of the main sounds used in Turenas and then we discuss some choices that we had to do to adapt this piece, originally for tape, to be played by performers.

We also indicate some of the parameters we have chosen to be controled in real time and what gesture interfaces have to be used to do it. We present a first version of the score that we have written for this occasion, which shows various issues such as the representation of random distributions of pitches or the choices of the spatial graphs.