Alain Bonardi
Analyse d’Alma Sola d’Alain Bonardi

Nous proposons une analyse hypermédia de l’opéra numérique en forme ouverte Alma Sola. Si le multimédia constitue un support attrayant pour évoquer les différentes composantes d’un opéra, nous nous sommes volontairement limité ici à l’informatique musicale et à ses relations à la composition. Nous avons donc laissé de côté à regret la création images et ses relations en temps réel avec la musique et le son ou l’analyse littéraire du livret. En revanche, pour approfondir la présentation de modules d’informatique musicale comme par exemple les modèles de Markov, nous proposons leur véritable mise en ligne, de telle sorte qu’ils puissent être utilisés et pas seulement simulés.
We propose an hypermedia analysis of the digital opera/open form Alma Sola. Though multimedia presentations are attractive supports to evoke the various components of an opera, we intentionally limited our analysis to music computing and its relationships to composition. We unfortunately left out image creation and its realtime relationships to music and sound or the litterary analysis of the libretto. On the contrary, to go further in the presentation of such music computing processes as Markov models, we created online versions, so that they can really be used and not only simulated.

Accéder à l’analyse

Jean-Marc Chouvel
Représentation harmonique hexagonale toroïde

Le système tempéré a fait l’objet de nombreuses propositions de représentation, en particulier autour des propositions de Hugo Riemann. On montre dans cet article qu’une version « hexagonale » des relations entre les douze notes de la gamme tempérée permet une explicitation beaucoup plus claire des relations harmoniques en deçà de tout a priori historique ou stylistique. Après un exposé des éléments de la représentation hexagonale toroïde, de nombreux exemples viennent illustrer son intérêt analytique, en particulier pour des répertoires où l’harmonie tonale commence à perdre pied. Le logiciel « Omiel », réalisé à l’IRCAM dans l’équipe de Gérard Assayag, permet une visualisation en temps réel de la représentation.

Many representations of the tempered system have been proposed, after the work of Hugo Riemann. An « hexagonal » representation of the relations between the twelve tones of the chromatic scale allows a much better explanation of the harmonic relations, appart from any historic or stylistic limitation. After an extensive presentation of the main elements of the representation, many exemples are proposed, showing its analytic pertinence, especially when tonal harmony is fading out. The software « Omiel », realised in IRCAM by the research team of Gerard Assayag, allows a real time visualisation of the representation.


1. Présentation théorique


2. Deux exemples : Bach / Xenakis


3. Logiciel Omiel : Bach, Es ist Genug


4. Logiciel Omiel : Brahms, Es ist ein Ros’


5. Logiciel Omiel : Hermeto Pascual 1