Jean-Marc Chouvel
Représentation harmonique hexagonale toroïde

Le système tempéré a fait l’objet de nombreuses propositions de représentation, en particulier autour des propositions de Hugo Riemann. On montre dans cet article qu’une version « hexagonale » des relations entre les douze notes de la gamme tempérée permet une explicitation beaucoup plus claire des relations harmoniques en deçà de tout a priori historique ou stylistique. Après un exposé des éléments de la représentation hexagonale toroïde, de nombreux exemples viennent illustrer son intérêt analytique, en particulier pour des répertoires où l’harmonie tonale commence à perdre pied. Le logiciel « Omiel », réalisé à l’IRCAM dans l’équipe de Gérard Assayag, permet une visualisation en temps réel de la représentation.

Many representations of the tempered system have been proposed, after the work of Hugo Riemann. An « hexagonal » representation of the relations between the twelve tones of the chromatic scale allows a much better explanation of the harmonic relations, appart from any historic or stylistic limitation. After an extensive presentation of the main elements of the representation, many exemples are proposed, showing its analytic pertinence, especially when tonal harmony is fading out. The software « Omiel », realised in IRCAM by the research team of Gerard Assayag, allows a real time visualisation of the representation.


1. Présentation théorique


2. Deux exemples : Bach / Xenakis


3. Logiciel Omiel : Bach, Es ist Genug


4. Logiciel Omiel : Brahms, Es ist ein Ros’


5. Logiciel Omiel : Hermeto Pascual 1

Philippe Lalitte
Couleurs de la Cité Céleste d’Olivier Messiaen

Cette analyse utilise les ressources du multimédia pour présenter une œuvre du XXe siècle. J’ai tenté d’explorer quelques-unes des possibilités qu’offrent la multimodalité (l’interaction entre le visuel et le sonore) et l’interactivité (l’interface utilisateur) afin d’en faciliter son approche et sa compréhension. L’utilisateur a donc la possibilité d’appréhender cette pièce au travers de représentations des structures musicales (purement graphiques ou sous la forme plus traditionnelle de partitions) synchronisées à des séquences sonores. Il ne s’agit en aucun cas d’une analyse exhaustive (plusieurs excellentes analyses ont déjà été publiées), mais plutôt d’une analyse qui cherche à focaliser l’écoute sur certaines particularités d’écriture et sur certains traits stylistiques. J’ai fait le choix de ne présenter que les cinq premières minutes de la pièce qui contiennent l’essentiel des matériaux et qui sont représentatives de la stratégie formelle du compositeur. Ce travail a donc l’ambition d’être à la fois une analyse, présentant ma propre vision de l’œuvre, et un outil didactique destiné à l’enseignement de la musique. Ce travail a été réalisé dans le cadre d’un détachement au LEAD-CNRS (Laboratoire d’Etude de l’Apprentissage et du Développement, UMR 5022).

This analysis applies some devices of multimedia technology to present a 20th century musical work. It is an attempt to explore some possibilities offered by multimodality (interaction between vision and sound), and interactivity (user interface) in order to facilitate learning and comprehension of this piece. The user thus has the opportunity to apprehend this piece through some representations of musical structures synchronized with sound sequences. On no account it is an exhaustive analysis (several excellent analyses were already published), but rather an analysis which tries to focus listening on certain characteristics of writing and certain stylistics features. I have chosen to present only the first five minutes of the piece containing the main part of the material and being representative of the composer’s formal strategy. Therefore, this work has the ambition to be at the same time an analysis, presenting my own vision of the work, and a didactic tool to be applied in music education.

Couleurs de la Cité Céleste