Di Santo, Jean-Louis

Compositeur et musicologue convaincu que la musique ne se résume pas seulement en un pur jeu formel ou à l’expression de sentiments, Jean-Louis Di Santo considère la composition comme un moyen de connaissance de soi et du monde complémentaire de l’approche scientifique: la musique consiste en un mode d’expression symbolique mettant en jeu les représentations profondes d’un individu et d’une époque, ainsi que l’essence même de l’être humain.

Jean-Louis Di Santo a étudié la guitare classique, puis la composition électroacoustique dans la classe de Christian Eloy. Ses œuvres ont été nominées dans plusieurs concours internationaux (Bourges, Phonurgia Nova) et ont été jouées dans de nombreux festivals en France et à l’étranger (Asie, Amériques, Europe). Ses recherches sur les rapports entre le son, au niveau formel et symbolique, et le sens ont fait l’objet de plusieurs conférences internationales. Il est l’inventeur d’un système de notation adapté à la musique électroacoustique appelé « acousmoscribe ».

Vitale, Claudio

Claudio Vitale est né à La Plata (Argentine) en 1977. Il a étudié le contrepoint, l’harmonie et la composition à l’Université de La Plata. Il a aussi étudié la musicologie à l’Université de São Paulo (Brésil), en se spécialisant sur les œuvres des années soixante du compositeur György Ligeti : son Master a porté sur les Dix pièces pour quintette à vent, et son Doctorat sur les œuvres écrites dans ces années-là. Après le Doctorat, il a poursuivi sa recherche post-doctorale à l’Université de São Paulo et à l’Université de Strasbourg (LabEx GREAM). Il a enseigné la guitare, l’histoire de la musique, l’analyse, et d’autres disciplines au Conservatoire de Musique de Pehuajó, Argentine, aussi que le Contrepoint, l’Harmonie et l’Analyse Musicale à l’Université de Pelotas, Brésil. Il est chercheur associé du GREAM et du Groupe de Recherche TRAMA (Université de São Paulo).

Munck, Nicolas

Nicolas Munck est professeur titulaire d’enseignement artistique/PEA (culture musicale/histoire de la musique) et coordinateur du département culture/création au Conservatoire à rayonnement régional de Lyon (CRR). Il est également, depuis septembre 2019, professeur d’histoire de la musique, d’analyse et de méthodologie de la recherche (intérim) au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP). Il a enseigné l’histoire, l’analyse, l’esthétique et l’épistémologie à l’Université d’Angers/UCO (licence/master/formation au concours ; 2014-2021), la culture musicale au CRR d’Angers (2015-2017) et a effectué des remplacements (classe d’analyse XXe-XXIe ; 2018) au CNSMD de Lyon.

Conférencier à l’Opéra national de Lyon, il poursuit actuellement ses recherches dans le cadre d’un doctorat en musique et musicologie à l’Université de Lyon 2 sous la direction de Muriel Joubert. Ses thématiques de recherche gravitent autour de l’orchestre et l’orchestration (XIXe-XXIe), les théories de l’analyse et l’histoire/analyse de l’interprétation.

Il est diplômé de l’Université de Paris-Sorbonne, du CRR de Paris et du CNSMD de Lyon et est détenteur d’un premier prix d’histoire de la musique, de trois masters (recherche en musicologie, culture musicale/dominante analyse, enseignement) et du certificat d’aptitude (CA) aux fonctions de professeur de culture musicale (ministère de la Culture, 2016).

Percussionniste classique de formation (premier prix et prix de perfectionnement en percussion et musique de chambre au CRR de Nantes), il s’est perfectionné auprès de Gabriel Benlolo (Orchestre philharmonique de Radio-France/Pôle sup’ 93), Laurent Fraiche (Orchestre national de Lille/Pôle sup’ 93) et Jérôme Guicherd (Orchestre de la police nationale).

Lethurgez, Florence

Agrégée d’éducation musicale, docteure en sociologie, maître de conférences HdR en Sciences de l’Information et de la Communication à Aix-Marseille Université, Florence Lethurgez est chercheure permanente de l’UMR 8562 Centre Norbert Elias. Ces travaux et publications sont consacrés aux textes d’accompagnement de la musique contemporaine et de l’opéra. Leurs résultats offrent une perspective comparative féconde entre les domaines de la sociologie, de l’information et de la communication et de la musicologie.

Terrien, Pascal

Pascal Terrien est professeur des universités à Aix-Marseille Université (AMU) et professeur au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (C.N.S.M.D.P.). Chercheur permanent de l’UR 4671-ADEF et associé à l’OICRM (Canada), il dirige le programme de recherche « Le geste créatif et l’activité formative » (GCAF).

Ses recherches portent sur la musicologie didactique. Il est régulièrement invité comme professeur ou conférencier dans des universités étrangères ou grandes écoles de musique.